Site mis à jour le jeudi 21 mai 2020

Compte rendu de l’Assemblée Générale du 31 janvier 2020

Bilan d’activité – Bilan moral

Présentés par Chantal KERE, secrétaire, en l’absence du président Jean-Claude Bastien.

Vote du bilan d’activité : 22 voix pour 0 voix contre
Vote du bilan moral : 22 voix pour 0 voix contre

Renouvellement du bureau par tiers

Les 2 membres qui n’avaient pas été tirés au sort parmi les membres du conseil d’administration lors des 2 précédentes assemblées générales sont automatiquement sortants et peuvent se représenter.

Les membres élus à cette assemblée générale seront élus pour un mandat de 3 ans.

Les sortants :

  • Jean-Claude BASTIEN
  • Jocelyne COLLIGNON-JAMART

Candidats :

  • Jocelyne COLLIGNON-JAMART élue à l’unanimité (22 voix pour)
  • Christiane SAUTRET élue à l’unanimité (22 voix pour)

Les membres du conseil d’administration sont :

  • Martine JUNIER (2018), Chantal KERE (2019), Jean TIEMTORE (2019),
  • Jocelyne COLLIGNON (2020) et Christiane SAUTRET (2020)
  • Nous procédons au vote pour les postes du bureau.
  • Chantal KERE Présidente élue à l’unanimité (22 voix pour)
  • Jean TIEMTORE vice -président élue à l’unanimité (22 voix pour)
  • Jocelyne COLLIGNON trésorière élue à l’unanimité (22 voix pour)
  • Christiane SAUTRET secrétaire élue à l’unanimité (22 voix pour)
  • Martine JUNIER secrétaire adjointe élue à l’unanimité (22 voix pour)

Questions diverses

Nous excuserons nos président et vice-président, Jean-Claude et Jean qui pour des raisons personnelles, n’ont pas pu être avec nous ce soir

L’association remercie Jean-Claude, d’en avoir assuré la présidence depuis sa création. Il arrête pour des raisons personnelles à ce poste, mais sera toujours présent pour les diverses activités.

Activité avec une maison de retraite

Julie GARET, qui nous apporté du matériel de sa maison de retraite, nous propose d’y faire des animations. Les résidents ayant commencé à faire des tricots et autres pour nos amis Burkinabé (layettes pour la maternité)

Activités d’autres associations

Nous relayons sur notre site, les actualités d’associations amies. Nous invitons nos adhérents à y participer. La création d’un réseau entre bénévoles d’associations est bénéfique pour la communication de nos propres activités. Il y a aujourd’hui parmi nous des représentants de ces associations qui ont adhéré à Burkina Santé.

Bilan d’activité

Bonsoir à tous et à toutes, merci de votre présence.

Une nouvelle année s’est terminée pour l’association BURKINA SANTE, nous allons-en faire le bilan.

Comme vous l’avez appris l’an dernier en début d’année, l’association AHE, avec madame Bertheau qui acheminait notre matériel à Ouagadougou a cessé ses activités. Cette situation nous a obligés à reconsidérer notre fonctionnement.

À cause de cela, nous n’avons pas pu envoyer de matériel de toute cette année 2019. Mais nous ne sommes pas restés les bras croisés pour autant.

En fin d’année 2018, nous avions déposé un dossier à la MATD (Ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation) pour enclencher des démarches pour notre reconnaissance au Burkina Faso.

En janvier 2019, nous recevions du ministère notre autorisation d’exercer au Burkina, l’Association Burkina Santé apparaissait au journal Officiel.

Dans le même temps, Christiane et Chantal, en voyage à Ouagadougou ont pu travailler sur l’aval de notre action : elles ont trié les derniers cartons qui restaient au local, et distribué le matériel aux médecins.

Le matériel était à peine parti pour être distribué à ceux qui en avaient besoin que le container que nous avions envoyé fin octobre est arrivé à Ouagadougou. Le local s’est vite rempli, et de nouveau, elles ont trié le matériel pour préparer sa distribution.

Elles ont laissé le professeur Théodore Ouedraogo avec beaucoup de matériel et beaucoup d’amis à contacter pour sa distribution.

En partant, elles ont chargé Madeleine de continuer les démarches pour notre conventionnement à Ouagadougou. Les personnels de la MATD nous ont grandement aidés dans nos démarches, nous expliquant toutes les étapes que nous devions faire pour arriver à nos fins. Madeleine déposait ainsi la demande de convention au ministère de la santé, qui est notre ministère de tutelle dans le cadre de notre activité.

Dans la Marne, nous avions rendez-vous en février à Pargny Les Reims pour présenter notre association et organiser un repas pour les résidents de la maison de retraite. Nous avons repris la recette africaine que nous avions fait en juin, le poulet yassa. Le repas a été très apprécié, les résidents sympathiques. Mais beaucoup de travail pour un faible résultat financier. Nous avons toutefois profité de ce contact pour prendre rendez-vous pour la brocante du village.

En mars, nous faisions notre 3ème concert de solidarité, en accueillant les Briquenay’Sbires. Ce fut un moment agréable, ils nous ont offert un concert surprenant, on nous en parle encore !

En avril, suite au rendez-vous pris à Pargny Les Reims, nous avons fait la brocante du village. Une très belle journée, qui s’est finie sur un super orage. Nous avions un grand emplacement à côté de la buvette, c’était parfait.

Ce même mois, Jocelyne et Christiane, ont participé à l’opération Pomme- Baguette à l’école Notre Dame. Elles ont fait une animation dans les classes de 3ème, pour présenter notre association, et l’école nous a reversé la somme récoltée dans le cadre de cette opération.

En mai, Chantal de retour au Burkina a organisé avec Théodore la fin de la distribution du matériel qui restait encore. Il nous apprit aussi qu’il devait rendre le local à sa destination première, un laboratoire d’anatomie. Il nous revenait ainsi de trouver un lieu d’accueil pour nos futurs envois. L’association d’Angèle qui prenait précédemment le chargement avant de l’emmener au local, a décidé de faire des travaux et d’aménager leur salle pour des frigos, nous ne pouvons pas compter sur elle pour le stockage. Le séjour de Chantal était court et elle n’a pas eu le temps de s’occuper de cela.

Au mois de juin, nous avons renouvelé notre expérience de repas africain, encore une fois Christiane était aux fourneaux pour le plus grand plaisir des convives. Nous avons servi plus de 70 repas (45 la première année). L’été nous a donné un moment de répit dont nous avons profité pour ranger le matériel pour l’Afrique. Et pour réfléchir à notre future logistique. Nous avons ainsi calculé d’envoyer un container dernier voyage quand nous aurons les conventions.

A la rentrée en septembre, nous avons pu participer à la brocante de Prunay, l’ADAP nous réserve chaque année un emplacement de choix. Les enfants des écoles avaient encore préparé pour nous, avec l’aide de Maurice, Jean-Paul, Jean-Patrick et madame Toussaint, des cagettes de légumes que nous avons entièrement vendues. Nous avons passé une belle journée, arrosée de temps en temps d’une petite giboulée.

En octobre et novembre, Chantal est repartie à Ouagadougou pour faire avancer notre dossier et essayer de résoudre nos problèmes de logistique. Avec Madeleine, elles ont rencontré Mme La Ministre de la Santé du Burkina, Madame Claudine Sorgho, qui nous a validé la convention, et très intéressée par notre activité a aussi voulu nous aider en nous proposant de chercher un espace dans son ministère. Ainsi, le docteur Alexis Sawadogo, et Chantal ont pu voir un terrain, dépendant du garage du ministère, situé près de l’hôpital où nous pourrons installer un container qui servira de local.

La convention avec le ministère de la Santé étant signée, nous avons préparé le dossier pour le ministère des finances. Nous avons rencontré du personnel compétent au SPONG (Secrétariat Permanent des Organisations Non Gouvernementales) qui nous a conseillé sur la façon d’introduire notre dossier au ministère. Le dossier préparé, Madeleine s’est occupée du suivi entre le ministère des Finances et le SPONG.

Lors de son séjour, Chantal a aussi rencontré Honorine une sage-femme qui a créé une maternité-centre de soin dans son village. Notre association peut l’aider. De retour en France, Chantal a participé au nom de l’association Burkina Santé au FESTISOL (Festival des Solidarités) une semaine d’évènements organisés à Reims par un collectif d’associations. (Spectacle, conférences, films…)

A Prunay, nous avions pensé organiser fin novembre une manifestation avec des danses, mais nous y sommes pris trop tard, et les intervenants n’étaient pas disponibles.

En décembre, nous avons été conviés à l’archevêché, Chantal nous a représenté, pour une réunion d’une dizaine d’associations pour le Burkina afin de parler de la situation du pays, et de rédiger ensemble une lettre de soutien à nos amis burkinabé.

Le 27 décembre, Madeleine recevait des mains du ministre des Finances la convention cadre signée avec l’état burkinabé !

Hors calendrier, il s’est passé aussi beaucoup d’autres choses pour l’association.

Nous avons intégré le GESCOD, collectifs d’associations du grand-Est pour le développement. A l’intérieur de cet organisme, nous sommes intégrés au groupe BURKINA. Cette adhésion est importante pour nous car nous pouvons échanger nos expériences. Nous pouvons aussi mutualiser nos moyens.

À l’occasion des diverses manifestations, nous avons vendu des produits ramenés du Burkina, surtout des cosmétiques, fabriqués par un groupement de femmes burkinabé

Tout au long de l’année, nous avons un site web qui est très bien animé par Didier. Il s’occupe des articles, des mises en ligne, des reportages. Par notre site de contact, c’est aussi lui qui gère la plupart de toutes les offres de dons qui nous parviennent par ce lien. Il faut dire que pratiquement toutes les semaines nous avons des propositions de dons. Il n’hésite pas à se déplacer loin pour récupérer du matériel.

Je signale aussi le travail de notre secrétaire adjointe en tant que « directrice artistique », en effet Martine s’occupe de trouver des groupes pour chanter gratuitement pour nos concerts.

Tout au long de l’année, nous nous réunissons pour discuter, mais aussi pour faire des cartons, conditionner les dons, ranger le matériel… les bénévoles sont toujours au rendez-vous.

Je vais terminer ce bilan par des remerciements à tous ceux qui participent directement ou indirectement à nos actions.

Je remercie le maire, et le conseil municipal qui nous prête gratuitement le local de stockage, la salle polyvalente quand on en a besoin (aujourd’hui) qui nous a dépanné quand nous étions débordés en nous prêtant le local du sel.

Je remercie l’ADAP, qui nous permet chaque année de faire une belle brocante à Prunay.

Je remercie les donateurs, en matériel ou financiers, sans qui nous ne pourrions pas atteindre notre but. Les pharmacies qui nous contactent régulièrement quand leurs patients ont des matériels à donner.

Je remercie les bénévoles, car les préparations d’envoi, les repas, les concerts, les brocantes n’existeraient pas sans eux. Ce sont eux qui font vivre l’association.

Je remercie l’équipe au Burkina Faso qui fait le relais de notre action : Le Professeur Théodore Ouédraogo, qui assure la distribution du matériel, Le docteur Alexis Sawadogo qui a participé à nos emballages et participe aussi aux distributions et surtout Madeleine Sawadogo qui est notre responsable officielle à Ouagadougou et n’économise ni son temps ni son énergie pour l’association.

Je remercie les membres du bureau, nous nous ne réunissons pas très souvent, mais nous prenons ensemble les décisions qui font avancer l’association.

Bilan Moral

Je pense que cette année, même si nous n’avons pas pu envoyer de container, l’association a avancé dans son organisation et dans son ancrage ici est à Ouagadougou.

Tout est mis en oeuvre pour le but final que nous nous sommes donné, c’est à dire fournir du matériel médical aux personnes qui en ont le plus besoin au Burkina.

Pour l’avenir, la situation du pays étant complexe, j’espère que nous pourrons continuer à oeuvrer pour les burkinabés. Notre association ayant son assise dans la capitale, c’est pour le moment encore possible d’y travailler.

Nous avons décidé d’envoyer un container qui partira le 21 février. Il peut contenir 60 m3, nous en avons déjà presque 50, et nous avons invité quelques associations du GESCOD à participer à son remplissage.

Nous préparons notre 4ème concert de solidarité, 3 chorales vont venir chanter pour le Burkina. Nous ferons aussi un repas en juin, et certainement une animation en novembre.

Les brocantes sont une activité ne demandant pas trop de préparations. Nous avons décidé d’en faire plus dans l’année, à Prunay, à Pargny, etc., les lieux ne sont pas encore décidés. À ce sujet, nous sommes preneurs de bricoles à vendre qui seront stockées dans le garage de Chantal.

Nous ne pourrons plus faire d’opération pommes-baguettes avec l’école Notre Dame, l’école, change régulièrement d’autres associations.

Pour l’activité au Burkina, Chantal retourne à Ouaga en avril, pour réceptionner le container, l’installer et participer à la distribution. Elle va aussi continuer à prendre des contacts pour aller distribuer du matériel aux plus démunis. De même que le centre médical d’Honorine va être aidé, il y a d’autres pistes de gens qui ont besoin de nous, groupements de veuves, petits centres médicaux excentrés…

Nous recevons beaucoup de dons de matériel médical, mais nous devons travailler à trouver des fonds, par des activités ou du mécénat, car les envois ont un cout élevé. Nous sommes preneurs d’idées si vous en avez.

Je vous remercie pour votre attention

© 2016 - 2020 Burkina-Santé