Site mis à jour le samedi 03 novembre 2018

Bronzes du Burkina Faso

Ces bronzes sont réalisés avec la technique de la cire perdue

 

C'est une technique ancestrale, perpétuée par les bronziers africains.
Cette méthode très ancienne permet la réalisation de pièces qui peuvent être exceptionnelles, avec des moyens de production plus que spartiates.

En effet, la réalisation d’un bronze commence par le modelage d’une sculpture en cire d’abeille.
Cette cire se comporte à température ambiante comme de la pâte à modeler.
L' utilisation d'instruments, comme un couteau, chauffés à la flamme permet de ciseler la cire et d'avoir une grande finesse des détails.

Une fois le modèle réalisé, il est soigneusement enrobé d’un matériau réfractaire constitué d’argile mélangée avec un peu de crottin d’âne.
Une ou plusieurs ouvertures sont laissées par où s'échappera la cire et où sera coulé le bronze.

Après séchage, le tout est chauffé. La cire fond et s’écoule par les évents.
On coule ensuite le bronze en fusion qui remplit l’empreinte laissée par la cire fondue.

Après solidification et refroidissement du bronze, le moule est cassé pour en extraire la sculpture : chaque pièce est donc unique.

Suit un long et délicat travail de finition avant de retrouver la copie conforme en bronze de la sculpture en cire initiale.

La patine verte est obtenue par oxydation du cuivre, la patine marron par l’oxydation du fer.

Bronze du Burkina 1
Bronze du burkina 2 Bronze du burkina 3 Bronze du burkina 4

Cliquez sur les photos pour voir des bronzes en grand.

© 2016 - 2018 Burkina-Santé